Bonjour à toi,

Bienvenue dans le 16ème épisode de Mäli Mäli, le podcast qui t'aide à comprendre le charivari de ta vie. Je m'appelle Selma Sardouk, je suis coach certifiée et j'aide les femmes à décoloniser leur esprit, à prendre leur place, s'affirmer et à se libérer des normes sociales pour vivre une vie qui leur ressemble. Dans ce 16ème épisode, on va parler de la notion de carte du monde, un concept qu'on utilise beaucoup en coaching. 

Pour commencer cet épisode, je vais te proposer de noter ou bien de dire à voix haute :

Bonjour à toi, bienvenue dans Mäli mäli le podcast qui t’aide à comprendre le charivari de ta vie. Je m’appelle Selma Sardouk, je suis coach certifiée et praticienne en thérapie brève. J’aide les femmes à prendre leur place, s’affirmer et à se libérer des normes sociales pour vivre une vie qui leur ressemble.

Dans ce 7eme épisode, nous allons parler des émotions dites négatives et de leur importance. Dans un monde où le positivisme et l’optimisme à outrance sont valorisés. Que faire de toutes ses émotions inconfortables ?

Depuis que je suis coach, j’entends partout des injonctions au bonheur, à ressentir et à multiplier les émotions dites « positives ». J’entends partout qu’on est responsable de ce qu’on ressent et qu’on a le pouvoir de choisir les émotions qui nous traversent.

Paradoxalement, à force de chercher la positivité à tout prix, on se coupe du message fondamental qui nous permet de répondre à nos besoins : l’émotion.

Être positif, c’est peut-être agréable à l’instant T. Mais est-ce vraiment une fin en soi ? Et si on faisait pas paix avec toutes nos émotions désagréables ?

J’aimerais commencer par préciser que les émotions ne sont pas positives ou négatives. On peut parler d’émotions agréables ou désagréables, mais toutes les émotions ont en soi une intention positive puisqu’elles servent à nous communiquer qu’un de nos besoin n’est pas satisfait.

Pour rappel une émotion c’est un réaction physiologique à un stimuli interne ou externe. Et comme je l’ai développé dans l’épisode précédent, il y’a une forte dimension socio-culturelle qui est rattachée à ce qui déclenche l’émotion.

Les émotions = tableau de bord interne Quand tu es dans ta voiture et qu’un voyant lumineux s’allume pour te dire que tu es en réserve d’essence, cela veut dire que ta voiture a besoin que tu ailles mettre de l’essence. Quand tu ressens une émotions, cela veut dire que tu as un besoin qui n’est pas satisfait. Exemple des enfants qui ont faim ou sont fatigués = colère…

Cette indication que ton besoin n’est pas satisfait, cela te permet de réajuster tes décisions et de motiver tes actions. Lorsqu’on est en colère, on est d’accord que ce n’est pas agreable. Mais cette colère nous dit qu’on est face à une injustice. La colère est l’émotion qui nous donne le courage de mener à bien un changement. On ressent du dégoût lorsqu’on est face à un comportement toxique, c’est le signal qu’on a besoin de prendre de la distance avec la situation ou la personne qui déclenche cette émotion.

La peur quant à elle, est l’émotion qui nous met dans un état de vigilence face à un potentiel danger, si on la ressent, c’est qu’on a besoin de protection. Et quand on n’écoute pas ses émotions la, c’est comme cacher la poussière sous le tapis. Ça ne les fait pas disparaître, elles sont toujours là, entassées, attendant de ressurgir au moindre coup de vent.

Éviter le problème = éviter la solution

I. Exercice :

Petit travail d’introspection : pendant une semaine, prendre un moment en fin de journée pour faire le bilan émotionnel du jour. Que s’est-t-il passé ? Pourquoi ai-je ressenti telle émotion ?

Merci d’avoir écouté ce 7ème épisode de Mali Mali, pense à le partager autour de toi s’il t’a été utile. Nous nous retrouvons à la rentrée, le vendredi 4 septembre pour le prochain épisode de Mäli Mäli. A parti de septembre, je sortirai un épisode par semaine et le dernier vendredi de chaque mois, j’aurais le plaisir d’accueillir une invitée pour une discussion sur des thématiques qui nous concerne.

A très vite dans Mäli Mäli